Performances de l’hôtellerie parisienne en septembre

Septembre 2021, l’hôtellerie parisienne est à l’aube d’une nouvelle période. Après plusieurs mois de fermeture partielle ou totale, l’arrêt progressif des aides financières et le retour de la demande ont poussé les hôtels à rouvrir leurs portes. Mais sous quelles conditions et quels résultats ? Une éclaircie va-t-elle enfin apparaître sur le marché parisien ?

Le RevPar de la première quinzaine de septembre a subi une double peine :

• en 2019, le congrès mondial de cardiologie (ECS) avait réuni plus de 33.000 professionnels de la santé permettant ainsi de commencer le mois avec un TO anormalement fort.

• la transition entre la basse saison et la haute saison arrive généralement dès la deuxième semaine de septembre, boostée par Maison & Objet. Or, cette année, la tension ne s’est pas fait sentir tout de suite.

Entre le 10 et le 15 septembre, nous avons constaté, sur la quasi-totalité de nos établissements, un frein des réservations. Nous avons supposé que de nombreux établissements (dont des gros-porteurs) venaient de rouvrir, affectant ainsi l’offre disponible. Et pour cause, le taux d’ouverture estimé sur le parc hôtelier parisien est de 90 % dès la deuxième semaine du mois. Nous n’avions pas réatteint un taux d’ouverture aussi important depuis l’avant Covid.

Cette année sous fond de reprise Covid, le marché parisien a ressenti une réelle reprise qu’aux environs du début de la deuxième moitié du mois. Cette reprise a été marquée et accompagnée par le salon Première Vision.

La très bonne surprise de ce mois est la très forte demande sur les week-ends et plus particulièrement sur les samedis. La demande était équivalente et parfois même supérieure au cœur de semaines, et cela, même pour des hôtels plus orientés « corporate ».

Le maintien de certains événements comme la Fashion week ainsi qu’une belle fréquentation de la part de la clientèle européenne ont donné un dynamisme touristique à la capitale. Pour ceux qui ont anticipé ou accompagné cette tendance avec un Yield cohérent, le Prix Moyen a repris des couleurs.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.